Loading...

Etapes de mis en œuvre

/Etapes de mis en œuvre
Etapes de mis en œuvre2017-06-13T07:23:07+00:00

Avec l’accord signé par les trois Églises, l’AED a commencé à contribuer dans les manières suivantes:

Enquêtes de base et sur les intentions de retour

Entre la fin de l’année 2016 et le début de l’année 2017, l’AED, en coordination avec le CRN, a mené deux enquêtes : une enquête pour évaluer les dommages et une autre pour connaître les intentions de retour des personnes concernées. Dans la première, des équipes d’ingénieurs ont répertorié les différents niveaux de destruction de propriétés privées (phase 1), d’écoles et d’installations médicales (phase 2) et de bâtiments religieux (phase 3), et ont calculé une estimation du coût de reconstruction. Une première version du rapport présentant la première phase a été publiée le 5 février 2017 et la dernière mise à jour date de la mi-avril 2017. Ces résultats initiaux constituent une enquête de base servant de fondement pour l’évaluation des dommages, des coût de reconstruction des foyers et de la somme nécessaire à donner à chaque Église (proportionnellement à sa population).

En parallèle, l’AED a aussi mené deux enquêtes pour examiner les intentions de retour des familles Chrétiennes, qui ont fui les régions menacées pour s’installer à Erbil : la première en novembre 2016 et la deuxième en février 2017. Dans l’enquête menée en novembre 2016, seulement 3,28% des personnes sondées voulaient retourner à leur village natal. A cette époque-là, la sécurité dans ces régions libérées était encore fragile et certains combats persistaient. Dans l’enquête suivante, en février 2017, 41% des personnes sondées voulaient rentrer chez elles et 46% y pensaient. L’AED, s’attend à une importante augmentation de ce pourcentage une fois que les familles déplacées internes à Erbil verront la progression des reconstructions à Telleskuf qui ont commencé début février.

En s’appuyant sur ces résultats, l’AED priorisera initialement la reconstruction de 100 foyers pour les personnes déplacées internes Chrétiennes et les réfugiés qui ont déclaré leurs intentions de retour.

Promotion internationale

L’AED est consciente que les législateurs internationaux ignorent la détresse de la population des plaines du Ninive et les défis que celle-ci endure. C’est pourquoi l’AED propose une stratégie de promotion internationale pour informer et pour trouver des sources de revenus pour les projets de ses partenaires.

L’AED promouvra une campagne d’action commune pour accroître sa crédibilité et éviter toute confusion parmi les représentants de gouvernement et les donneurs internationaux. Des tournées internationales de promotion sont en cours d’organisation, principalement aux Nations Unies, au Congrès des Etats-Unis, et à l’Union Européenne à Bruxelles, ainsi que dans d’autres Etats membres de l’UE. Les tournées internationales incluront aussi des rencontres avec des organisations similaires à l’AED.

Les fonds récoltés pendant ces tournées seront distribués proportionnellement à la population des différentes Eglises, par l’intermédiaire du CRN, et en tenant compte des enquêtes de base. Les Eglises pourront aussi rechercher des fonds supplémentaires, individuellement, mais devront les déclarer au Comité.

Le Comité de Reconstruction du Ninive

Le Comité de Reconstruction du Ninive est composé de deux représentants de chaque Eglises (Chaldéenne, Catholique Syriaque, Syriaque Orthodoxe) ayant reçu les pleins pouvoirs de leur chef religieux respectif, ainsi que de trois représentants de l’AED. Cette dernière a déjà nommé deux experts sur trois : un conseillé technique (dont le rôle sera de travailler en liaison avec les ingénieurs), un administrateur pour rédiger les projets et pour contrôler les finances. Un coordinateur de projet (dont le rôle sera de faire le médiateur entre les différents rites religieux et de superviser le projet) est toujours en cours de nomination. Des comptes bancaires pour chaque Eglise ont aussi été ouverts.

Le CRN, qui se réunira toutes les semaines, sera chargé de :

  1. Prioriser les projets qui seront mis en œuvre
  2. Se mettre d’accord sur et maintenir un agenda ambitieux mais réaliste
  3. Appliquer un critère standard pour les estimations du coût des projets
  4. S’assurer que les ressources sont correctement distribuées en fonction des ratios définis par les enquêtes sur les dommages
  5. Empêcher des conflits d’intérêt
  6. S’assurer que les fonds sont correctement utilisés
  7. Fournir régulièrement un rapport sur la progression et informer d’ajustements nécessaires au projet
  8. Consolider la solidarité parmi les différents rites Chrétiens
  9. Fournir des rapports objectifs